OBATALA

DÉGUÉDINE

AFRO-QUÉBÉCOIS - OBATALA fête ses 10 ans et présente Déguédine, 4e Album 

et spectacle du groupe. Le sextuor d'alchimistes (Pascal Per Veillette, Jonathan Boudreault  Jean-Francois Bégin, etc.) propose des rythmes métissés et paroles phonétiques dans

la langue de Molière sur des airs afro-québécois, reggae, funk et jazz. Batteries, basse,

guitare, flûte, sax, harmonica.

_DSC7023.jpg
voir obatal best.jpg
Obatala.live.jpg
_DSC7324.jpg
0K6A0067-2_Snapseed.jpg
 

DISCOGRAPHIE

 

DÉGUÉDINE

2011

OKÉMAYALÉ

2011

BOUGE

2009

SPECTACLES

 

À VENIR

Please reload

BIOGRAPHIE

 

 

Depuis 10 ans déjà que le groupe sherbrookois Obatala roule sa bosse! Les foules des Francofolies de Montréal, des Rencontres de l’ADISQ et plusieurs autres festivals du Québec ont déjà dansé sur les airs du groupe.  Partout où le groupe est passé, il a laissé sa trace et des sourires.

 

D’abord initié par Jean-François Bégin (composition, voix, percussions, batterie) et Jonathan Boudreau (composition, voix, basse), Obatala c’est aussi Pascal «Per» Veillette à l’harmonica, Philippe Dussault à la guitare électrique, François Couture aux percussions, David Élias au saxophone baryton et Anh Phung à la flûte traversière.

      

Les membres d’Obatala sont des alchimistes en ce sens qu’ils font des mariages de styles à la recherche de nouvelles entités.  Mélanger la musique orientale, africaine, antillaise et américaine est pratique courante pour Obatala. De plus, Obatala utilise la voix de différentes façons.  Parfois, elle est un instrument, parfois elle prononce des jeux de mots et des onomatopées.  S’il y a des textes, ils sont humoristiques et farfelus.  L’effet recherché et obtenu en fait un tout éclaté, dansant et accessible.

 

En 2014 la formation Estrienne présente son spectacle Déguédine, regroupant des chansons de son novel album Déguédine! ainsi qu’une selection de pièces provenant des albums précédants!  Obatala amène ses compositions sur scène avec une énergie à la fois positive et brute!  Le groupe aime se retrouver sur les planches et y crée un moment d’une grande intensité.